Franck Bonnamour suspendu conformément au règlement antidopage de l'UCI

 


L'UCI informe que le coureur français Franck Bonnamour a été provisoirement suspendu conformément au règlement antidopage de l'UCI en raison d'anomalies inexpliquées dans son passeport biologique.

Le Passeport Biologique de l'Athlète (ABP) - rappelle l'UCI dans son communiqué de presse - est un enregistrement électronique individuel pour chaque coureur, dans lequel sont collectés les résultats de tous les contrôles antidopage collectés dans le cadre du programme ABP au cours d'une période donnée.

L'Agence Internationale de Contrôles (ITA), organisme indépendant responsable des activités opérationnelles antidopage de l'UCI pour le compte de l'UCI, gère le programme ABP en collaboration avec l'Unité de Gestion du Passeport de l'Athlète (APMU) de Lausanne, associée au Laboratoire accrédité de l'Agence Mondiale Antidopage à Lausanne. Un groupe d'experts indépendants de l'APMU évalue les passeports et signale des situations anormales, comme dans le cas de Bonnamour.

Bonnamour a 28 ans, est professionnel depuis 2016 et compte une victoire à son actif, la Polynormande 2022. Jusqu'à la saison 2022, il a roulé pour l'équipe Arkea et à partir de 2023, il a rejoint AG2r, aujourd'hui Decathlon AG2R La Difesa. L'équipe de France dirigée par Vincent Lavenu a annoncé avoir suspendu le coureur avec effet immédiat par mesure de précaution et a souligné dans un communiqué son engagement pour un cyclisme éthique et propre.

Cette saison, Bonnamour a fait ses débuts au Tour Down Under avec son meilleur résultat étant une treizième place lors de la deuxième étape.

Commentaires