L'équipe Bahrain Victorious lancera sa saison au Tour Down Under


La course d'ouverture de l'UCI WorldTour 2024 est déjà à nos portes, avec le Santos Tour Down Under qui se déroulera du mardi 16 au dimanche 21 janvier. Les six jours couvrent un total de 825 km de Tanunda au Mount Lofty, et l'équipe Bahrain Victorious est en Australie avec une équipe équilibrée, prête à se battre pour la victoire à chaque étape et à se battre pour le classement général.

Le directeur sportif principal est Neil Stephens, qui commente "Quatre des gars sont jeunes et nouveaux dans cette course, ils sont vraiment excités d'être ici et tous très désireux de bien faire leur travail. Jusqu’à présent, tout le monde apprécie l’expérience australienne. C'est vraiment une course en deux parties : les étapes 1 à 4 sont des opportunités pour les sprinteurs mais nous allons certainement essayer de garder les différentes zones couvertes bien sûr.

Notre homme rapide en Australie est Phil Bauhaus, qui a remporté la deuxième étape lors du retour de la course après Covid en 2023. Sa première chance survient dès le premier jour, qui comprend trois circuits dans la Barossa totalisant 144 km. Le lendemain est une autre arrivée potentielle de sprint, même si cette fois, il y a une montée courte mais très raide : Fox Creek. Le peloton s'y attaquera à deux reprises, et nous verrons sûrement cette montée de 1,6 km utilisée par ceux qui veulent éclaircir le groupe de tête et se battre pour la victoire à Lobethal."

Stephens poursuit "Phil Bauhaus revient au TdU pour la deuxième année consécutive. L’année dernière, il a bénéficié d’un grand soutien de la part de l’équipe et a réussi à remporter la première étape. Il va certainement revenir en essayant de viser les étapes, il est probablement encore plus en forme que la dernière fois, et il a vraiment hâte de participer à nouveau à la course."

Le troisième jour est un autre profil plat d'un peu plus de 140 km. L'arrivée à Campbeltown sera rapide et plate et promet d'être une lutte effrénée pour la victoire à un rythme effréné. L'un des deux Australiens de l'équipe, Cameron Scott, soutiendra Bauhaus dans les derniers kilomètres de ces jours d'ouverture.

"Cam est un autre coureur qui était ici l'année dernière", explique Stephens. "C'est aussi un garçon d'Adélaïde – un local, donc il nous a aidé pendant les jours d'entraînement depuis notre arrivée. Son travail, en plus de soutenir l’équipe en général, bien sûr, sera celui de dernier homme en tête pour Phil."

Vendredi, la course commence à être plus sélective, puisque l'étape 4 se termine en montée à Port Elliot, avec l'océan en vue des coureurs à l'approche de la ligne. Et puis c’est le week-end, et les garçons du GC qui ont réussi à traverser en toute sécurité la première partie du TdU peuvent venir jouer.

Le leader de Bahrain Victorious est Jack Haig, qui roule sur ses routes nationales, et Stephens est optimiste quant aux chances de Haig maintenant qu'il est de retour dans son pays d'origine pour la première fois depuis quelques années !

"C’est formidable d’avoir Jack à bord. Cela fait un moment qu’il n’a pas fait le TdU et c’est génial de l’avoir ici à la tête de l’équipe. Il a vraiment envie de bien faire cette course pour l’équipe, et c’est un bonus supplémentaire d’être Australien en Australie ! Nous ferons de notre mieux pour être parmi les meilleurs et terminer avec un classement élevé pour Jack."

L'étape 5 voit un retour à Willunga Hill. La montée est l'une des préférées des organisateurs de la course et des spectateurs ; à tel point qu’elle est presque devenu synonyme du Tour Down Under. Elle fait 3 km, avec une moyenne de 7,4 % (avec une pente maximale de 15,6 %), et cette année, le peloton la franchira dans le cadre d'un circuit de clôture de deux tours avant de remonter jusqu'à la ligne d'arrivée.

Aux côtés de Jack, Phil et Cameron, Bahrain compte trois nouveaux venus pour l'ouverture de la saison, à savoir Fran Miholjević, Johan Price Pejtersen, Nicolò Buratti et, qui fait ses débuts dans l'équipe : Torstein Træen. Le Norvégien est peut-être un inconnu pour les supporters mais Stephens est confiant dans le potentiel du coureur de 28 ans.

"Torstein sera là comme un très gros soutien en montagne, et qui sait… il pourrait même réussir tout seul en GC !"

Les autres sont tous des jeunes et ont tous des expériences différentes dans des domaines différents. C’est un bon groupe qui travaille bien ensemble, et chacun d’eux a hâte de faire de son mieux ici.

Le Santos Tour Down Under se déroule au plus fort de l’été dans l’hémisphère sud, ce qui explique pourquoi aucun des jours de course ne dépasse 146 km. Et la chaleur torride joue un rôle aussi important dans la lutte pour le maillot ocre que le parcours.

Le vainqueur 2024 de ce maillot de leader sera décidé – comme l’année dernière – au sommet du mont Lofty. Trois boucles d'un circuit d'arrivée signifient trois fois la montée de 1,3 km, soit une moyenne de 7,3 % et un maximum de 13,3 %.

Ce fut un début d’année extrêmement positif pour TBV, avec des victoires d’étapes pour Bauhaus et Pello Bilbao, qui ont également terminé 3ème au classement général, et Stephens ne voit aucune raison pour laquelle nous ne pouvons pas répéter, ou même mieux, ces résultats cette fois-ci :

"Ces 2 dernières étapes sont les étapes GC. Il y a beaucoup de collines et il va y avoir beaucoup d'action ! J'espère que nous pourrons non seulement gagner au moins une première étape avec Phil, mais aussi placer nos pilotes du GC dans les premières positions du classement général."

Commentaires