Fem van Empel remporte une victoire catégorique en Superprestige à Boom


Fem van Empel (Jumbo-Visma) a remporté une victoire dominante au Superprestige Boom, en solo dans le deuxième tour pour battre sa rivale Puck Pieterse (Fenix-Deceuninck) d'un peu plus d'une minute, tandis qu'Annemarie Worst (Team 777) complète le top 3.

La nature catégorique de la victoire de Van Empel était d’autant plus remarquable compte tenu de son premier tour relativement lent sur un parcours qui exigeait une réflexion particulière compte tenu des conditions dangereuses.

Même si le parcours était lourd et boueux à de nombreux endroits, les températures glaciales de ces derniers jours avaient laissé de nombreuses zones durcies et givrées dans l'ombre, ce qui signifiait que le choix des lignes de course et des pneus était loin d'être simple.

Van Empel a pris du retard dès le début après avoir eu du mal à accrocher sa pédale au départ, puis elle a chuté. "Je n'étais tout simplement pas concentrée", a déclaré Van Empel à propos de son début de course incertain. "Dans le premier tour, tout s'est mal passé. Je n'arrivais pas à pédaler, j'ai fait des erreurs maladroites. Le parcours avait pas mal changé par rapport à la reconnaissance, donc ce tour était une question de reconnaissance à nouveau, mais je n'ai pas vraiment pu progresser."

À la fin du premier tour, Pieterse avait huit secondes d'avance sur Van Empel, tandis que Denise Betsema et les poursuivants étaient à 20 secondes. La course s’annonçait alors comme un duel serré entre Van Empel et Pieterse. Au lieu de cela, la course s'est soldée par deux erreurs de Pieterse dans le deuxième tour.

Le premier a permis à Van Empel de combler cet écart de huit secondes, et lorsque Pieterse a glissé au milieu du deuxième tour, sa compatriote en a pleinement profité. Après deux tours sur six, Van Empel avait 20 secondes d'avance sur Pieterse, tandis qu'un groupe de poursuivants composé de Worst, Betsema, Kata Vas et Inge van der Heijden était déjà à près d'une minute.

La course s'est effectivement terminée comme un chrono lorsque Van Empel a réalisé un troisième tour supersonique, étendant son avantage sur Pieterse à 48 secondes alors qu'elle atteignait la mi-course. À partir de là, la championne du monde se trouvait dans l’heureuse position de gérer son avantage, une tâche qu’elle accomplissait de manière experte.

"Je savais que je ne pouvais pas donner trop de secondes à Puck, mais j'ai essayé de ne pas me précipiter pour rattraper l'écart, et en fin de compte, cela a fonctionné", a déclaré Van Empel, qui a avoué être surprise par sa marge de victoire. "C'est en fait bizarre. Je suis très satisfait de la façon dont les choses se passent. J'ai également travaillé très dur pendant la semaine, donc je suis heureuse que tout se soit déroulé ce week-end."

Pieterse a franchi la ligne d'arrivée à 1:04 de Van Empel et elle a reconnu que la gagnante du jour était à un autre niveau. "Je pense que Fem était vraiment, vraiment, vraiment forte aujourd'hui", a-t-elle déclaré. "La deuxième place n'est pas mauvaise, c'est dommage que Fem soit juste plus forte."

Pieterse participait qu'à son troisième cyclocross de l'hiver après une saison de VTT chargée, et elle espère une amélioration constante d'ici les Championnats du monde.

"J'ai fait trois courses maintenant, donc on peut dire que j'ai retrouvé les sensations du cyclocross, mais nous verrons combien de courses cela prendra", a déclaré Pieterse. "J'espère que lorsque les Championnats du monde arriveront, je serai meilleur."

La lutte pour la troisième marche du podium a été animée, Worst devançant progressivement Van der Heijden, tandis qu'Aniek van Alphen (Cyclocross Reds) battait Bestema à la cinquième place.

Commentaires