David Haverdings "J'ai même dû subir une opération du cœur"


David Haverdings est arrivé comme une comète la saison dernière. En tant qu’espoir de première année, il a immédiatement attiré l’attention de ses concurrents, et même des pros. Haverdings n'a pas pu poursuivre cette tendance ces dernières semaines, mais selon le coureur de Baloise Trek Lions, il y a une bonne raison à cela.

Les victoires dans les croisements de promesses au Koppenberg et à Herentals étaient sa part, mais il y avait aussi des résultats très lointains dans d'autres compétitions. "Vous pouvez qualifier mes premières semaines de hasard", s'autocritique-t-il en parlant à WielerFlits. "J'ai eu beaucoup de malchance et je n'aime pas trop les parcours quand il y a beaucoup de boue et que ça devient vraiment 'piétinant'."

Mais le revers le plus important s’est produit il y a quelques mois. "Malheureusement, au début de l'été, j'ai souffert de problèmes cardiaques. J'ai même dû subir une opération du cœur, et ensuite j'ai été absent pendant assez longtemps. Intense, mais il fallait continuer ma carrière cycliste. C'est peut-être pourquoi mon état général était un peu moins bon. Ma base n'est pas assez large, ce qui veut dire que je manque de puissance dans les lignes droites. Ce n'est pas illogique en soi, si vous voyez ce que j'ai vécu."

Haverdings doit donc ajuster ses attentes. "L'année dernière a été exceptionnellement bonne, avec de nombreux bons résultats. J'y ai été lancé très jeune, mais ça s'est bien passé tout de suite. Le problème est que maintenant on commence à y penser. On veut faire aussi bien, voire même mieux, mais ce n'est pas comparable. Le niveau a encore augmenté et j'étais loin derrière."

Commentaires