Arnaud De Lie raconte comment Patrick Lefevere a posé un hélicoptère dans son jardin


Lors du Giro d'Italia, Soudal - Quick-Step a utilisé un hélicoptère après l'étape 7 au Gran Sasso d'Italia pour réduire le temps de transition de ses principaux coureurs. Cela a depuis été interdit, mais Arnaud de Lie raconte une autre histoire sur la façon dont le manager de l'équipe Patrick Lefevere lui a rendu visite chez lui... en hélicoptère.

"Patrick me suit depuis que je suis nouveau venu ou junior. Mais en première année junior, j'avais déjà signé un contrat avec Lotto en novembre. Alors j'ai dit : désolé, j'ai déjà signé avec les moins de 23 ans du Loto et peut-être en 2022 avec les pros. Mais il est quand même venu me voir une ou deux fois", révèle De Lie dans le podcast Live Slow Ride Fast. Bien qu'il n'ait que 21 ans, il est un leader absolu chez Lotto Dstny, et son talent n'était pas inconnu de Lefevere. À tel point qu'au cours des dernières années, les deux hommes se sont rencontrés à plusieurs reprises.

En plus des discussions, il raconte comment Lefevere lui a rendu visite chez lui - De Lie vit dans une ferme, ce qui a amené Lefevere à lui poser une question intéressante. "Il est venu deux fois. Une fois en 2022 et une fois cette année, en 2023. Cette première fois, il m'a envoyé un message et m'a demandé s'il pouvait m'appeler. Au téléphone, il demande : 'Arnaud, est-ce qu'il est possible de venir en hélicoptère ?'"

"Il a demandé en français et il a un petit accent. Alors je lui dis : "Désolé, je n'ai pas compris." Il a dû le répéter deux ou trois fois. J'ai demandé : « En hélicoptère ? "Oui", a-t-il répondu. "Y a-t-il de la place pour que je puisse faire atterrir mon hélicoptère ?" Bien sûr, j'avais de la place pour atterrir ici, à la ferme. J'ai d'abord vu le chien, il a été super surpris. Puis c'était 'putain', il y a l'hélicoptère. Il est arrivé en volant droit devant moi. J'ai dit : 'c'est pas vrai' , n'est-ce pas ? Patrick a un super projet, mais le problème est que j'ai beaucoup d'hommes chez Lotto en qui j'ai confiance."

Malgré les efforts de Lefevere pour impressionner le jeune et l'offre d'une position solide au sein d'une équipe avec une immense histoire dans les courses où De Lie espère donner le meilleur de lui-même, aucun accord n'a été conclu. Arnaud De Lie est devenu un vainqueur confirmé dès son passage professionnel avec l'équipe belge, qui a fait tous les efforts pour assurer son maintien.

Le Belge est également conscient que s'il devait rejoindre Soudal - Quick-Step, il devrait partager les tâches de direction, non seulement avec d'autres sprinteurs et coureurs de classiques, mais également avec Remco Evenepoel que l'équipe s'efforce de soutenir au mieux. "L'équipe a aussi une structure différente et je suis encore jeune. Remco est aussi là chez Quick-Step, l'ambiance est différente... Et le projet de Quick-Step n'était pas plus beau que celui de Lotto."

Commentaires