Alejandro Valverde révèle qu'il était sur le point de revenir dans le peloton en 2023


En 2022 et 2023, beaucoup se demandaient si Alejandro Valverde pourrait faire un retour dans le cyclisme professionnel. Sur le papier, il n'est jamais parti, puisqu'il continue de concourir sous les couleurs de l'équipe en Gravel, mais il révèle qu'il était sur le point de redevenir coureur sur route après sa retraite.

"Je ne vais pas mentir, j'ai sérieusement envisagé un retour. Ma passion était le cyclisme et la compétition. Je manquais de me défouler et de me sentir utile", admet Valverde dans une interview à El País. "Je me sentais toujours comme un cycliste et quand les coureurs montaient dans le bus après avoir souffert, j'avais toujours envie d'être là. 2023 a été un peu une façon pour moi de m'adapter, de perdre encore plus le virus de la compétition, ce qui était très difficile. Au début je n'avais pas envie d'aller aux courses parce que je me sentais comme un cycliste. Je voulais m'arrêter sur une bonne note, mais l'année suivante, la pré-saison a commencé, puis la saison, et on se sent toujours bien. Ensuite, j'ai demandé moi-même si je m'étais arrêté trop tôt."

Les questions se posaient car l'Espagnol maintenait un niveau élevé et la même motivation pour s'entraîner. Après de nombreuses années en tant que coureur professionnel, il a décidé que 2022 serait sa dernière sur la route, mais on se demandait toujours s'il allait jusqu'au bout, car malgré son âge, il a continué à performer aux côtés des meilleurs. Finalement, il a repris la compétition mais sur un autre aspect du sport, le tout-terrain. Il a d’ailleurs terminé quatrième au Championnat du monde Gravel et il continuera très probablement à porter les couleurs de l’équipe en 2024. Peut-être aussi en VTT.

"Ce serait amusant de faire du VTT avec lui (Mathieu van der Poel, ndlr). Il roulerait avec moi, mais ce serait vraiment cool", raconte-t-il. "A 42 ans, ce n'est certainement pas trop tôt et au fur et à mesure que l'année avançait, je me sentais plus calme, mieux et sans trop d'envie de participer. Au final, je n'ai jamais regretté d'avoir arrêté. J'ai un peu levé le pied de l'accélérateur et je ne suis plus aussi strict. Je m'entraîne toujours et je garde toujours mon poids un peu bas. Pas le poids que j'avais quand je concourais, bien sûr, mais je vais bien. Depuis que j'ai commencé à prendre du poids, je me dis que j'exagère. "

Commentaires