Primoz Roglic "Tout dépend de qui sera le meilleur après 21 jours"

 


Primoz Roglic était un grand favori pour remporter le contre-la-montre d'ouverture de ce Giro 2023. Il a réalisé une course solide mais a subi près d'une minute de défaite contre Remco Evenepoel, pas un grand écart au général du Giro d'Italia mais déjà significatif pour le premier jour de course.

"Les jambes étaient bonnes, j'en suis content. J'ai roulé aussi vite que possible, et après aujourd'hui, je suis optimiste. Il reste encore 20 étapes à parcourir", a déclaré Roglic dans un communiqué de presse. Après qu'une opération à l'épaule cet hiver l'ait mis dans une position difficile en ce qui concerne le vélo de contre-la-montre plus tôt dans l'année, les problèmes semblent avoir été résolus. Le Slovène a fait de gros kilomètres sur le vélo lors de son récent camp d'entraînement à Tenerife, mais cela n'a pas suffi à contenir l'attaque d'Evenepoel.

Le pilote Jumbo-Visma a terminé sixième de la journée, 43 secondes de retard sur Evenepoel et 14 secondes sur João Almeida qui était le prochain des prétendants au GC. Sur le papier, le Slovène n'a pas profité de la journée, Tao Geoghegan Hart prenant également du temps. Cela ne signifie pas que la même situation se produira lors du contre-la-montre de 35 kilomètres de l'étape 9, mais Roglic est maintenant obligé d'utiliser les montagnes comme arme pour gagner du temps.

"Bien sûr, vous voulez finir devant vos rivaux, mais c'est un résultat solide. Je n'ai pas trois minutes de retard", ajoute Rogllic, évacuant la pression du premier des 21 jours de ce Grand Tour. Il préfère regarder la situation dans son ensemble. "Evenepoel a été plus rapide aujourd'hui. En fin de compte, tout dépend de qui sera le meilleur après 21 jours, et je ne pense pas que j'aurais pu aller plus vite."

Commentaires