La sélection Bahrain Victorious pour le Paris-Roubaix 2023


La 120e édition de Paris Roubaix propose 29 secteurs pavés totalisant 54,5 km sur le parcours de 256 km de Compiègne au Vélodrome de Roubaix.

Troisième des cinq monuments de la saison de course, la difficulté de la course se caractérise par des sections pavées exigeantes notées entre 1 et 5 étoiles. Sur les 29 secteurs, les coureurs doivent parcourir avec prudence les cinq segments de départ : l'emblématique Trouée d'Arenberg, le Mons-en-Pévèle et le Carrefour de l'Arbre. Heureusement, des conditions plus sèches sont attendues par rapport aux jours précédant la course, ce qui rend les sessions de reconnaissance particulièrement difficiles.

Matej Mohoric revient à la course après sa cinquième place l'an dernier et pense que le vainqueur de la course aura besoin d'une combinaison des deux jambes et de la chance "Après avoir terminé la reconnaissance, j'ai fait quelques sections et c'est plutôt humide et boueux. là-bas, et je pense que ça s'assèchera à certains endroits d'ici la course de dimanche, mais ça restera assez dangereux à d'autres endroits, donc ça va être crucial de prendre les secteurs devant et d'éviter les risques de chutes. Je pense que la course ne se résumera pas seulement aux jambes mais aussi à la chance.

Je suis heureux d'être ici après ma chute en Flandre et je cherche à tirer le meilleur parti de cette opportunité."

Kamil Gradek, Andrea Pasqualon et Jonathan Milan soutiendront Matej. A leurs côtés, ce sera également la première fois sur les pavés pour la Croatie et la Serbie puisque Fran Miholjevic et Dusan Rajovic sont les premiers à faire une apparition à Roubaix pour leurs pays respectifs.

Enfin, Fred Wright complète l'équipe qui sera également à la recherche d'un résultat suite à sa belle performance au Tour des Flandres "Des attentes pour demain pour l'une des plus grandes courses de l'année, j'ai vraiment hâte d'y être. Je pense avoir montré la semaine dernière que les jambes étaient en forme et que je suis vraiment bien placé. En ce qui concerne la forme, j'ai réussi à bien récupérer après le tour des Flandres."

"Roubaix a cet élément un peu aléatoire qui est différent de la Flandre et si je peux me mettre au bon endroit sur les premiers secteurs, éviter les chutes et passer Arenberg, alors ça se jouera sur les jambes que je pense avoir, mais La première chose à faire est de se concentrer sur les premiers secteurs et d'éviter au mieux la malchance, les crevaisons ou les chutes. Après avoir vu un peu de boue sur certains secteurs, ça pourrait être assez sommaire demain. Je pense que si les choses se passent comme prévu, moi-même ou Matej avons une bonne chance de monter sur le podium."

Commentaires