Fabio Mazzucco positif à l'EPO : Suspendu il risque quatre ans de suspension


Lors d'un bilan de santé effectué le 18 janvier, le jeune homme de 23 ans de Mg.K Vis-Colors for Peace a été testé positif à l'EPO. Le coureur a été suspendu : il risque une suspension pouvant aller jusqu'à quatre ans

Fabio Mazzucco a été testé positif à l'hormone érythropoïétine, mieux connue sous le nom d'EPO. Cela a été annoncé par l'Union cycliste internationale elle-même à travers une déclaration sur les récentes suspensions. La positivité à l'EPO, lit-on dans le document, est apparue après un contrôle de pré-saison datant du 18 janvier. Le coureur a été suspendu de toute compétition telle qu'établie par le règlement de l'UCI et peut demander à effectuer un nouveau contrôle. Deux autres coureurs sont également mentionnés dans le même communiqué : le Portugais João Benta, ancien coureur d'Efapel Cycling parti à la retraite en fin de saison dernière, et l'Argentin Juan Manuel Godoy, contrôlé positif il y a plus d'un an.

Fabio Mazzucco, qui aura 24 ans le 14 avril, a fait ses débuts en 2018 avec le Trevigiani-Phonix-Hemus, se plaçant dans des courses importantes chez les amateurs comme le Gran Premio Liberazione (5e) et le Giro della Valle d'Aosta (2e). En 2019, première victoire avec succès au Grand Prix de Poggiana, suivie de la signature d'un contrat de trois ans avec Bardiani CSF, l'équipe avec laquelle le coureur vénitien a terminé le Giro d'Italia et couru le Milan-Sanremo en 2020. Laissé sans contrat fin 2022, il avait rejoint le Mg.K Vis-Colors for Peace pour la saison 2023, revenant ainsi dans l'équipe avec laquelle il avait roul en 2019. Maintenant, la douche froide : Mazzucco risque jusqu'à quatre années de suspension.

Par conséquent, le spectre de l'EPO, également connue sous le nom d'érythropoïétine, est relancé, l'une des substances dopantes les plus utilisées dans le sport. C'est une hormone produite par les reins - mais pas seulement - qui permet de réguler l'érythropoïèse, c'est-à-dire la production de globules rouges. L'apport d'érythropétine augmente l'apport d'oxygène dans les tissus musculaires et squelettiques, et est donc pris dans le but d'améliorer ses performances sportives.

Commentaires