L'avant course de la dernière étape du Tour de France Femmes 2022


Date : dimanche 30 juillet

Départ : Lure

Arrivée : La Super Planche des Belles Filles

Distance : 123,3 km


Le Tour de France Femmes avec Zwift est arrivé et reparti en un éclair. Sérieusement, comment est-il possible qu'il y a seulement une semaine les femmes roulaient sur les Champs Élysées ?! Il reste une étape, et ce n'est peut-être pas aussi difficile que l'étape précédente, mais il y aura forcément des feux d'artifice.

L'étape 7 était folle, ce qui jouera sur le rythme de l'étape 8. Peu de coureurs auront l'énergie d'essayer de sauter dans une échappée ou de suivre mais la probabilité d'une échappée précoce est élevée. Malheureusement, avec l'ascension commençant déjà 50 kilomètres après le début de l'étape, il n'y a pas beaucoup de temps pour obtenir un avantage significatif avant qu'Annemiek van Vleuten ne dévale les routes.

Les femmes participeront à une ascension de catégorie 2 suivie de deux ascensions de catégorie 1. Leurs ascensions ne sont pas aussi longues que l'étape 7, ce qui devrait rendre la course plus dynamique, espérons-le.

La Côte d'Esmoullières ne fait que 2,3 km de long et n'est pas très raide, avec 8,5% de moyenne. Vient ensuite le Ballon d'Alsace, long de 8,7 km avec une moyenne de 6,9%, mais avec quelques passages plus raides. Il y a une bonne marge de manœuvre entre les deux, donc la course pourrait ne pas se briser lors de la première montée et attendre le lancement du direct.

Après avoir descendu la deuxième montée, le peloton gravira la grande, La Super Planche des Belles Filles. Sept kilomètres de long avec des sections brutalement raides et du gravier. Ça va être super amusant.

Qui remportera l'étape 8 ?

Si nous sommes honnêtes, Annemiek van Vleuten va gagner. Sa victoire à l'étape 7 a prouvé qu'elle est au-dessus du reste du peloton dans les montées, et avec une arrivée au sommet d'une montagne, il est difficile de voir quelqu'un la battre.

Van Vleuten devance Demi Vollering au classement général de 3'14 ", et aussi formidable que ce soit de voir Vollering remporter l'étape 8, il est peu probable que Van Vleuten laisse l'athlète SD Worx s'offrir la dernière étape. Peut-être que la coéquipière de Vollering, Ashleigh Moolman Pasio, peut monter sur scène. Après avoir perdu près de 14 minutes dans l'étape 7, elle n'est pas une menace pour le GC.

Quelques grimpeuses fortes sont maintenant loin derrière Van Vleuten et la Movistar pourrait les laisser glisser dans une échappée. Elise Chabbey (Canyon-SRAM) est une grimpeuse décente et possède 12 minutes et demie de retard. Sa coéquipière Pauliena Rooijakkers serait également une bonne option pour une victoire d'étape.

Peut-être que FDJ-SUEZ-Futuroscope pourrait remporter une nouvelle victoire d'étape avec Évita Muzic. La jeune Française avait l'air bien sur l'étape 7 et s'est retrouvée dans des échappées gagnantes dans le passé.

Même si certaines filles fortes peuvent prendre la route tôt, les montées de la seconde moitié de la course sont suffisamment longues pour que Van Vleuten les rattrape probablement avant la ligne. Mais la course n'est jamais terminée tant que la ligne n'est pas franchi, nous devrons donc attendre et voir.

Commentaires